Vous êtes ici

Et pour vous le bonheur c'est quoi ?
Philosophie, édition et vie de famille, un cocktail réussi !
Philosophie, édition et vie de famille, un cocktail réussi !

Frédéric Jongen est le directeur éditorial d'Au fil de soi.

25 belles années (déjà !) passées dans l’édition, où l’on se dit (et se redit) que l’on a cette chance, tout de même, de travailler pour une économie culturelle, celle du livre, qui, quoi qu’on en dise, reste traversée par un idéal sociétal.

• Frédéric, avec qui aimeriez-vous discuter du bonheur ? 

En mai 2017, nous avons publié le très bel ouvrage Histoire de la conquête spatiale, dédicacé par Thomas Pesquet et qui coïncidait avec le retour sur terre de ce dernier. Comme lorsque l’on contemple un beau ciel étoilé, comme il doit être passionnant de discuter avec Thomas Pesquet et de l’entendre relativiser – forcément - notre quête effrénée du bonheur sur terre, lui qui eut la chance de pouvoir nous observer tout là-haut…

• De quoi est composé votre bonheur au quotidien ? 

 Beaucoup de livres entamés (pas toujours terminés…) se trouvent sur ma table de chevet. Parmi ceux-ci, l’un des derniers Onfray (Cosmos), où j’ai pu noter cette belle phrase inspirante et tellement parlante pour notre époque :
« Le bonheur ne tient pas seulement au rapport qu'on établit entre soi et soi, mais aussi entre soi et la nature, soi et le cosmos ».

Sinon, tout récemment et dans le même ordre d’idées : ce dimanche après-midi, tout au long d’une promenade dans notre magnifique forêt de Soignes ensoleillée, mon esprit était à la peine car il cherchait à restituer une très belle (mais un peu longue…) citation glanée dans l’un de nos derniers ouvrages parus et que vous ne m’en voudrez pas de citer ici :
« Le repos n’est pas de l’oisiveté. Et s’allonger de temps en temps sur l’herbe sous les arbres par une journée d’été, écouter le murmure de l’eau ou observer les nuages passer devant le ciel bleu, n’est en rien une perte de temps », John Lubbock, dans Un bain de nature, Éditions Au fil de soi.

• Un conseil à donner à nos lecteurs en quête de mieux vivre ?

Rien de bien original, mais nous savons tous qu’un bon ‘diffuseur de bonheur’ autour de soi, surtout à l’heure d’internet, des mails et autres réseaux sociaux, consiste à tout simplement à s’efforcer de "tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler…ou d’envoyer un mail…".

• Si vous pouviez revivre un moment heureux, lequel choisiriez-vous ?

Notre récent voyage en famille, au Vietnam puis au Cambodge, qui revêtait un caractère un peu exceptionnel : avec mon épouse et accompagnés de nos 4 enfants, nous avons eu la chance de pouvoir y fêter nos 25 ans de mariage et nos 50 ans respectifs. Loin de nos habitudes et routines, nous y avons vécu quelques moments de bonheur simple, en famille.

• Y a-t-il eu un avant/après, un événement marquant qui a changé votre regard sur le bonheur ? 

Pas de ‘momentum’, pas de tournant bien particulier. Par contre et avec le recul, la prise de conscience que durant cette dernière décennie, grosso modo de mes 40 à mes 50 ans, c’est un autre regard sur le monde, sur les autres et sur la vie en général, qui doucement s’installe et se met en place. Le deuil de pas mal de choses s’est opéré, la traversée d’expériences répétées, agréables comme douloureuses, a permis de mieux se connaître ( cfr le fameux ‘gnoti se auton’, le ‘connais-toi toi-même’ des grecs anciens). Bref et en toute simplicité (car ça n’est là que le chemin de vie qu’emprunte la toute grande majorité d’entre nous…), c’est comme une certaine sagesse qui progressivement fait son apparition, lente et discrète, dans les différents champs de l’existence.

 

Merci Frédéric !

 

Découvrez le chemin vers le bonheur de nos autres invités ici !